A 32 ans de la Coupe de France, Strasbourg se qualifie pour Valenciennes (L2)


L’épais brouillard n’a pas empêché ce premier rendez-vous de la Finale de Coupe de France 32 d’avoir lieu, et cela n’a visiblement pas trop gêné les joueurs, juste un peu plus que les personnes présentes au stade Hino, et assez les spectateurs d’Eurosport. Sans surprise, c’est Strasbourg qui a misé (1-0) sur Valenciennes (L2), et a montré plus de contrôle.

Dans le premier quart d’heure, la boule blanche a dû être remplacée par une autre, jaune, de Julien Stefan, entraîneur du Racing, après que le délégué eut prévenu qu’il ne pouvait pas entraîner de mouvements en sens inverse. Habib Diallo a ensuite ouvert le score de près avec un service du droit d’Adrian Thomason (15). Si Kevin Gameiro a trouvé le poteau (25), les nordistes ont tenté de répliquer, avec une tête spéciale de Gaëtan Robail, qui a été sauvé devant la ligne de but par Frédéric Guilbert (40).

Au retour des vestiaires, la même Rubelle semait la confusion dans la région alsacienne (60e), avant que le Racing ne reprenne sa domination, serein, mais manquant d’éclat. La tête de Gameiro n’a pas été tirée au but (67), le coup de pied de Gilbert dans tout l’axe a poussé Hillel Konaté à un arrêt difficile (75), puis Ludovic Ajurki pour une belle frappe (81).

Sans trembler devant le visage quelque peu anodin de Valence, Strasbourg se qualifie pour les huitièmes de finale, avant le dernier déplacement jusqu’en 2021, mercredi prochain à Clermont, pour le compte de la dix-neuvième journée de Ligue française. Afin de renforcer son septième carré. .

.



Source link

Leave a Comment