Can : favoris, étrangers, équipes à suivre… Focus sur la version 33 ! – Football


La 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations s’ouvre dimanche (17h) à Yaoundé, au Cameroun. Qui sont les favoris, les outsiders et quelles équipes suivront dans cette compétition tant attendue par les fans de football africains ?

L’Algérie pourra-t-elle doubler ?

Reportée d’un an, la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations se tiendra au Cameroun du 9 janvier au 6 février. Malgré la pression de certains clubs européens, les compétitions les plus prestigieuses d’Afrique, de retour à l’hiver en raison de la Coupe du monde 2022, ont ravi les fans de football. Qui succédera à l’Algérie, lauréate de 2019 en Egypte ? Un aperçu des forces présentes.

Favori

Algérie

C’est le coup de coeur absolu de ce concours. Tenant du titre, l’Algérie est invaincue depuis son sacre en Egypte en 2019. Pour retrouver la trace d’un revers, il faut remonter au 16 octobre 2018 face au Bénin (1-0). Une séquence délirante de 34 matches que les Renards entendent bien poursuivre au Cameroun. Pour cela, les Verts pourront compter sur une formation très solide des PDG habituels tels que Riyad Mahrez, Youssef Belily, Ismail bin Nasser et Islam Slimani. Jamal Belmadi a également décidé de convoquer plusieurs joueurs qui ont joué dans la Coupe arabe, que le pays du Maghreb a remportée au Qatar le mois dernier. Du talent à tous les niveaux, une sélection unifiée et terrifiante, malgré une cible en arrière depuis plus de deux ans, il serait bien difficile de sortir le double champion d’Afrique. Alors, l’Algérie, pas deux sans trois ?

Sénégal

Mettez toujours, ne gagnez jamais. De toutes les équipes de la CAN, le Sénégal a probablement le groupe le plus impressionnant : Douar Mendy, Kalidou Koulibaly, Idrissa Guei, Sadio Man… Les Lions de Tranga ont les armes pour faire de gros dégâts. Mais contrairement aux bastions du continent, il manque encore une série de palmiers qui ont atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 2002. L’enceinte qui retient la bande d’Alieu Cess, ralentit leur conquête de la coupe lors de la finale de la dernière édition via Algérie (0-1). Cette campagne sera-t-elle la bonne ? Il y a plusieurs raisons de le croire. Mais pour que cela se produise, il faudra assumer sa condition et briser un plafond de verre qui commence à nous peser très sérieusement. Si cette génération dorée voulait laisser une marque indélébile, ce serait probablement maintenant ou jamais.

Cameroun

Mot compliqué que le Cameroun ne connaît pas. Si les renards et les lions de La Tranga semblent qualitativement qualitatifs, alors les lions indomptables ont toujours su se transcender malgré les générations parfois moins intelligentes. Le sacre du Gabon en 2017, contre toute attente, en est aussi un bon exemple. Le quintuple vainqueur aura de quoi prouver à domicile. Sous pression depuis des années après avoir cédé l’édition 2019 en Egypte, les Camerounais chercheront à montrer leur disponibilité à l’étranger mais surtout sur le terrain. Dans la foulée d’André Onana, d’André Frank Zambo Anguisea, de Karl Toko Ekambi ou de Rick Maxim Choupo-Moting, la sélection menée par Antonio Konsio visera à réaliser une première remarquable : remporter la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun. La longueur de la goule égyptienne remonte à la paume.

Pourquoi des étrangers

Le Royaume du Maroc

Pression Vahid Halilhodzic n’a pas peur. Cependant, le sélectionneur franco-bosniaque devra se montrer à la hauteur avec le Maroc. Car en battant Hakim Ziyech, Younes Belhanda ou Adel Taarabt, le candidat national a fait des choix très forts. Adepte de l’idée de groupe, l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a la ferme conviction que ses joueurs s’efforcent de se couronner pour la première fois depuis 1976. Il pourra compter sur une défense de fer avec un seul but. concédé dans les 10 matchs auxquels j’ai joué. 2021. Après deux ans et demi de sortie brutale du Bénin, en huitièmes de finale, le Maroc a une belle opportunité de redorer son blason et d’opérer un changement dans la hiérarchie. A Ashraf Hakimi, Ezz El-Din Unahi, Sufian Boufal ou Youssef El-Nasiri de faire le travail pour revenir à la surface du continent après 46 ans.

Egypte

CAN ne peut pas être sans l’Egypte. Alors, oui, le gang Mohamed Aboutrika, qui a terrorisé le continent en le couronnant trois fois de suite entre 2006 et 2010, est à la retraite, mais les Pharaons ont encore des arguments à faire valoir puisqu’ils peuvent compter sur le meilleur joueur africain actuel, Mohamed Salah. . L’ailier de Liverpool, qui est toujours en finale qu’il a perdu contre le Cameroun (1-2) en 2017, et le pathétique 16e de finale à domicile en 2019, rêve de porter son pays sur ses épaules. Une tâche qui s’annonce pourtant complexe, car outre Mohamed Elneny et Mahmoud Hassan Trezeguet, le groupe de Carlos Queiroz semble être derrière les candidats. Mais avec Salah en feu, l’exploit n’est pas de faire basculer la paume avec la perspective d’un huitième titre continental.

Tunisie

Autant le dire tout de suite : jouer en Tunisie ne fait jamais partie du plaisir. La formation maghrébine, surnommée l’Italie d’Afrique, est souvent difficile à battre. Si au niveau de la qualité individuelle elle représentait un déficit par rapport aux équipes favorites, alors la qualité collective, notamment défensive, n’a jamais quitté les Aigles de Carthage. Vainqueurs en 2004, les Tunisiens ont atteint les quarts de finale à cinq reprises depuis 2006 et n’ont pas réussi à terminer quatrièmes en 2019 après une superbe demi-finale contre le Sénégal. Emmenée par Wahbi Khazri, qui aura à cœur d’oublier sa situation difficile avec les Verts, la Tunisie aura une nouvelle fois son mot à dire pour remporter un deuxième titre dans l’épreuve. Il ne faut pas le sous-estimer.

Financier

Le Mali et la CAN, ça a toujours été une histoire compliquée. Finale en 1972, 3e place en 2012 et 2013 mais aussi 4e place en 2002 et 2004, les résultats s’annoncent plutôt positifs. Mais il y a eu beaucoup de déceptions et d’éliminations au premier tour. Ce douzième article en serait-il l’occasion ? Ce serait une erreur de ne pas croire les Eagles, car ils ont réussi à se qualifier pour les prochains tours de barrage de la Coupe du monde sans encaisser de but en 6 matches lors du deuxième tour des qualifications. Avec un effectif jeune mais surtout très hilarant, avec trois milieux de terrain en vue comme Amadou Hadara, Diyadi Samasco ou Yves Bissoma, le Mali de Mohamed Majsouba pourrait faire très mal. De toute façon, il va falloir suivre cette équipe de près…

Suivi d’équipe

cote d’Ivoire

Il faut toujours se méfier d’un animal blessé. L’éléphant a quelques bleus. Peut-être un peu trop pour les fans. Bannie des prochaines finales de la Coupe du monde, la Côte d’Ivoire n’est plus aussi forte qu’elle l’était autrefois. Le vainqueur de l’édition 2015, sorti par l’Algérie en 2019, aura à coeur de se consoler en cherchant un troisième sacre de son bourreau lors des éliminatoires finales du Mondial 2022. Sans Sekou Fofana, Monster Lens, Patrice Baumel nous serons pouvoir compter sur un bon groupe pour se retrouver. Ibrahim Sangar, Frank Casey, Wilfried Zaha, Nicholas BB et Sebastian Haller, l’actuel meilleur buteur de la Ligue des champions. Une équipe suffit sur le papier pour faire fuir certains choix…

Nigeria

Vainqueur en 1980, 1994 et 2013, a atteint les finales en 1984, 1988 et 1990, troisième en 1976, 1978, 1992, 2002, 2004, 2006, 2010 et 2019, le Nigeria est l’habitué du podium de la Coupe du monde. avec 14 sur 18. Mais les Super Eagles pourront-ils retrouver leur quatrième toile en 2021 ? Cela semble difficile… mais ce n’est pas impossible. Le pays le plus peuplé d’Afrique a la même chose en mettant du béton dans les roues en limogeant son sélectionneur, Gernot Rohr, il y a quelques semaines, mais aussi en envoyant des invitations à Odion Ighalo et Emmanuel Denis trop tard, comme Victor Osimhen a perdu. Wilfried Ndidi, Ahmed Moussa, Samuel Choquez, Moussa Simon, Alex Iwobi et Kelechi Iheanacho veilleront à ce que ces trois grands absents ne soient pas présents.

Burkina Faso

Le Burkina Faso est devenu un pays dépendant du paysage africain il y a une dizaine d’années. Le dernier bouleversé en 2013 et le troisième en 2017, le talon a réussi à redresser la barre après avoir raté l’édition 2019. Il a failli réaliser cet exploit lors des éliminatoires de la Coupe du monde en suspendant à deux reprises l’Algérie (1-1, 2-2 ), ex-chaud Volta Les cheveux qui démangent du Cameroun pourraient être sous la houlette de Camus Mallo. Avec Edmond Tapsoba, Abdoul Tapsoba, Issa Kapoor et aussi et surtout Bertrand Traor, le Burkina Faso aura à cœur d’effacer la déception de la qualification au Qatar. Ils pourront également envoyer un signal d’entrée lors du match d’ouverture de dimanche contre le pays hôte.

Cannes 2021. kits

Groupe A: Cameroun, Burkina Faso, Éthiopie, Cap-Vert
Groupe B : Sénégal, Zimbabwe, Guinée, Malawi
Groupe C : Maroc, Ghana, Comores, Gabon
Groupe D : Nigéria, Égypte, Soudan, Guinée-Bissau
Groupe E : Algérie, Sierra Leone, Guinée équatoriale, Côte d’Ivoire
Sixième groupe : Tunisie, Mali, Mauritanie, Gambie

Vainqueurs du championnat d’Europe depuis 1957

Palmarès CAN depuis 2000

+ Retrouvez la palme CAN complète sur Maxifoot
+ Retrouvez le calendrier complet de la CAN 2021 sur Maxifoot

Qui remportera la Coupe d’Afrique des Nations ? N’hésitez pas à répondre et à discuter dans l’espace ajouter un commentaire

.



Source link

Leave a Comment