Football. Ugo Drew rejoint Mondeville : “J’ai été très déçu d’Avranches”


Ugo Drew va tenter de trouver du plaisir à Mondeville après la déconvenue qu’il a subie à Avranches. (© Charlène Garnoen)

Ancien joueur du Stade Malherbe Kane, Ugo a dessiné Pour Avranches (N3) cette saison. Mais le milieu défensif, étudiant à l’E2SE, a connu une profonde “déception” dans la Manche Sud. Part Avanis en octobre et engagée le vendredi 10 décembre 2021 en faveur de Mondville (R1), un club qu’il a connu dans son enfance. Le jeune de 19 ans raconte cette évolution quelque peu inattendue.

Ugo, tu quittes les Français pour Moundville. Qu’est ce qui est passé ?

Ugo Drew : J’étais à Malherbe la saison dernière U19. Je n’ai pas été retenu, j’ai reçu de nombreuses propositions dont Avranches. On a monté un projet avec l’entraîneur réserve de National 3, Christophe Duboscq, qui n’a pas été respecté. Je ne suis resté que quelques mois à Avranches.

” je n’ai pas compris “

Quel était ce projet ?

Le plan était de jouer en National 3 et de pouvoir s’entraîner avec elle de temps en temps avec le National. C’est ce qui s’est passé lors de la préparation, depuis que j’ai débuté en amical – j’ai joué 90 minutes la moitié des matches – et je me suis entraîné de temps en temps avec l’équipe première. Quand le tournoi a commencé, je n’ai pas recommencé. Difficile de raconter cette déception du jour au lendemain, sans explication.

C’est quelque chose que je n’ai pas forcément compris, même si je savais qu’il y avait un problème administratif avec mon dossier. J’avais signé début juin mais mon permis a été envoyé après le 26 juillet, j’ai donc été considéré comme transféré hors période. Si je ne joue pas (12 minutes au total, ndlr), c’est en partie parce que six personnes ont été déplacées en dehors de la période où seulement deux étaient autorisées sur la feuille de match, et en partie à cause des choix du coach.

Pourquoi avoir choisi de quitter Avranches si vite ?

Au fond, je voulais vraiment insister sur Avranches. Je me suis dit qu’en travaillant je pourrais reprendre ma place. Si j’étais le meilleur aux entraînements, le coach devait m’emmener. Je faisais de bonnes séances mais je n’ai jamais été rappelé. J’ai cherché des voies de sortie. J’étais en contact avec les clubs N3, mais ils étaient surtout intéressés par l’année suivante. Puis j’ai pris contact avec Thierry Traoré, qui m’a vu jouer pour Avranches contre N2D Malherbe.

“J’ai pris le temps de réfléchir”

Vous avez signé récemment, mais vous vous êtes entraîné plusieurs semaines avec Mondeville…

Je m’entraîne avec eux depuis la mi-octobre. J’ai beaucoup aimé le discours de Thierry Traoré car il a été très honnête avec moi. Il n’a pas essayé de me vendre des rêves. Je réfléchis depuis longtemps. Après deux mois de réflexion, je me suis dit qu’il fallait que je rejoue et que je trouve le plaisir.

R1 n’est pas ce que vous vouliez à l’origine.

Vous êtes tombé un peu de haut mais il faut savoir se relever. Bien sûr, j’avais des ambitions un peu plus élevées au départ, mais il faut repartir du point de départ. J’arrive dans un club avec des choses en place et le but est avant tout de performer à l’entraînement et de montrer que je peux jouer en R1. Ensuite, je veux prendre des mesures. Mon rêve, même si c’est compliqué, c’est d’espérer un jour jouer au plus haut niveau possible. Aujourd’hui, l’objectif premier est de redonner du plaisir.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Sport à Caen dans l’espace Mon Actu. En un clic, et après inscription, vous retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques préférées.





Source link

Leave a Comment