La violence a de nouveau entaché le football français


Au lendemain des annonces gouvernementales visant à réprimer les violences dans les stades, le football français est de nouveau revenu à des scènes de chaos. Vendredi 17 décembre, la rencontre du Paris FC et de l’Olympique Lyon (OL) ne peut être bouclée, après des brouilles provoquées par des supporters lyonnais pendant la pause. Les heurts ont entraîné un mouvement de foule dans les tribunes du stade Charlty, et la prise d’assaut du stade et l’intervention de la police. Et trois semaines seulement après le match entre l’OL, en effet, et l’Olympique de Marseille, après qu’une bouteille d’eau a été lancée sur Dimitri Payet, un nouveau match a été arrêté.

Lire aussi Coupe de France : le Paris FC-Lyon suspendu définitivement après des accidents dans les tribunes

Pour une fois, le championnat de France n’a pas d’importance. C’est la prestigieuse Coupe de France, la plus ancienne compétition de football en France, qui a été victime des agissements de certains supporters, qui illustre le mal qui ronge le ballon rond français.

Il est difficile de déterminer immédiatement qui a allumé la poudre. Ce qu’attestent les nombreuses photos et témoignages postés sur les réseaux sociaux depuis les stands, c’est que les accidents provenaient du parking de Lyon. Un petit groupe de supporters masqués, arrivés après le coup d’envoi, a fait des ravages dans le stade au sud de la capitale, brisant les parois vitrées séparant leurs tribunes des autres.

Puis ils ont attaqué les supporters environnants, provoquant l’éclatement d’un mouvement de masse. Les hôtes n’ont pas pu empêcher que la situation ne dégénère – tandis que les Lyonnais ont envoyé plusieurs fumigènes couvants dans les tribunes voisines, où se trouvaient des familles. La police a mis du temps à intervenir, et de nombreux spectateurs paniqués ont tenté d’échapper aux violences en traversant la pelouse du stade.

“Il devrait arrêter d’assumer des responsabilités partagées”

Si Jean-Michel Aulas condamne fermement, “Des choses que vous ne devriez plus jamais voir sur le terrain de football”, Ne pouvait pas plaider travail solitaire, Comme il l’a fait lors de l’OL-OM. Rapide à défendre son club, le président lyonnais a insisté, lors d’un point médiatique improvisé, sur le fait que Lyon “N’assume pas l’entière responsabilité des accidents”, appelle à la rupture Les supporters du Paris Saint-Germain Ce qui peut entraîner des abus et des réactions d’Ultra OL.

Pourtant, une personne suspendue dix matches en début de semaine (dont cinq matches à huis clos) pour son comportement envers l’arbitre lors de l’OL-OM n’excuse pas les supporters de son club. “Beaucoup de trucs me montrent qu’on a une responsabilité et qu’on va faire le ménage, Toc. Nous allons chercher la vérité et le club a décidé de porter plainte. Si nos supporters sont impliqués, ils seront sévèrement punis. ”

Vous avez 53,5% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.





Source link

Leave a Comment