Le président du Paris Football Club critique l’OL et Jean-Michel Aulas !


C’est encore une triste soirée pour le football français ! A l’occasion de la 32e Coupe de France, le Paris FC, quatrième de Ligue 1 et d’une série de sept victoires toutes compétitions confondues, a accueilli l’Olympique Lyonnais en plein doute et seulement treizième de la Ligue 1 française. Il promettait d’être prometteur au Charlty Stadium, et la première mi-temps a également confirmé toutes les promesses laissées par ce label. Mais ensuite, alors que les deux équipes rebondissaient à la pause après le superbe égaliseur de Moussa Dembele en réponse à l’ouverture du score de Gaetan Laura, le football français renouait avec le spectacle des ruisseaux dans les tribunes.

Après cette annonce

Diverses violences entre supporters parisiens et lyonnaises ont finalement cessé après 50 minutes de brouillard… Présent avec micro RMC Sport, à l’issue de ce 32ème final triste, Pierre Ferracci, président du Paris Football Club, a voulu réagir et la réaction du dirigeant parisien a été sans équivoque. “Je suis déçu et en colère parce qu’il y a eu une belle fête à Charlty. On avait beaucoup, beaucoup de monde. Il y avait des familles et beaucoup d’enfants. C’était un super match et on a montré qu’on pouvait même garder une position élevée à l’OL. si on marquait un but à la 45e. Puis un groupe C’est fou de tout détruire comme d’habitude. Ce groupe de crétins c’est des Ultras Léon. Je suppose que l’OL a déjà fait une version pour dormir debout car ils savent s’y prendre”, Le premier hommage au président parisien.

Le président du Paris Football Club se retourne contre Jean-Michel Aulas !

Dans la foulée, le président des Bleus de Paris est revenu sur les faits, accusant directement les supporters lyonnais de ces dérives : « L’origine des événements est claire, même si l’Olympique Lyonnais doit déjà fournir une version figéePierre Ferracci attaque. J’ai même entendu dire que c’était la bande du Paris Saint-Germain de la plateforme d’Auteuil qui les avait attaqués. Je l’ai entendu parmi les dirigeants lyonnais.”. Furieux, Pierre Ferracci, qui compte également porter plainte en fin de soirée, a alors été refoulé et agressé violemment Jean-Michel Aulas, tout juste sanctionné de dix matches de suspension, dont cinq ont été clôturés par la commission de discipline de la LFP. Pour ses commentaires après les événements qui ont imprégné la rencontre entre l’OL et l’OM en Ligue 1.

Parfois je défends Jean-Michel Aulas, mais je dis aussi qu’il faut arrêter de babiller. Cela ne me dérange pas que les responsabilités soient toujours partagées mais elles viennent toujours des mêmes clubs. Le Paris FC n’a jamais eu de problème ces dernières années et pourtant il y a aussi des matchs tendus en Ligue 2. Au lieu de s’insulter sur la place publique, les clubs dont l’OL et l’OM feraient bien de nettoyage la maison. On connaît les supporters, ils sont toujours devant moi, et ils sont retenus par la police. Il y a des bombes fumigènes qui détruisent les installations de Charlty, et il y a un incendie au milieu. La police le surveille tranquillement. Jean-Michel Aulas devrait arrêter de partager les responsabilités, ce n’est pas vrai. C’est de la folie pure et simple. Cela va empirer les choses. Je lui ai dit qu’il plongerait dans le football français s’il ne nettoyait pas. Il doit assumer ses responsabilités.. La JMA lui a assuré que les responsabilités avaient été partagées dans cette nouvelle sombre histoire du football français.



Source link

Leave a Comment