Qu’arrive-t-il à Romelu Lukaku ?


Après cette annonce

Entraîner Lukaku est plus facile que d’entraîner Neymar ou Mbappe. Cette petite phrase est sortie le 23 octobre dans Sportweek, le supplément pour Gazzetta dello sportThomas Tuchel doit commencer à le regretter. Il y a deux jours, le Belge s’est blessé à la cheville. Ce tournant majeur l’a contraint à prendre un mois de congé mais surtout, l’a complètement coupé de son élan et du processus de son adaptation à Chelsea. Le club anglais, qui dépense encore 115 millions d’euros pour le ramener dans les rangs, compte sur lui pour rivaliser avec City et Liverpool en Premier League, et conserver son titre en Ligue des champions.

Mais depuis son retour, il n’est plus le même joueur. Lui, qui a bien débuté ses débuts (trois buts en trois matches de championnat), n’a plus marqué sur la scène nationale depuis le 11 septembre contre Aston Villa. Cela fait un total de 424 minutes. Et preuve qu’il ne s’agit pas d’un retour de blessure anodin, le Belge n’a débuté qu’une seule fois. C’était lors du sixième match de la phase de poules de Ligue des champions face au Zenith (3-3), une rencontre moins importante car les Bleus s’étaient déjà qualifiés pour le tour suivant, et Tuchel en a profité pour transformer son effectif.

La forme physique a encore besoin de perfection

L’attaquant a définitivement marqué un égaliseur 2-2. Il était au bon endroit au bon moment, mais grâce principalement à Werner et à ce relais avec Barkley, permettant à Lukaku de pousser le ballon dans le filet. C’était particulièrement physique qu’il semblait être au-dessous de ses moyens. Moins mobile, moins difficile à déplacer, c’est lui qui blessait si fort les défenses en jouant avec son corps, sa course et le fait d’être dans la zone semblaient souffrir cette fois-ci. Même techniquement durant ce match on l’a vu perdre des choses inhabituelles avec lui, comme un simple contrôle sans pression.

Déjà avant le Zenith, l’ancien Inter sortait d’un deuxième sort fantomatique contre West Ham. Il est entré dans la pause, et on ne l’a pas vu pendant 45 minutes car il aurait bien fait pour son équipe, qui s’est appuyée sur le fil ce jour-là (2-3). “Il est à l’entraînement, il veut commencer”, expliquait Tuchel la veille de ce match. Il a déjà cette envie de se lancer et comme je l’ai demandé avant, toute l’équipe est maintenant. Lui sera-t-il difficile de trouver son meilleur niveau ? Est-ce aussi difficile pour Romelu que pour les autres joueurs revenus de blessure ? Franchement, je ne sais pas.”

Tuchel veut lui laisser du temps

Ce ton ambigu a quelques questions à poser. Nous posons des questions à leur sujet en Angleterre. C’est notamment le cas de l’ancien joueur Chris Sutton, conseiller courrier quotidien. “Chelsea doit remettre Romelu Lukaku sur les rails, comme c’était le cas plus tôt dans la saison”. Alors que Chelsea accueille Everton ce soir dans le cadre de la 17e journée de Premier League, Thomas Tuchel est personnellement conscient que l’international belge (98 sélections, 65 buts) n’est pas à son meilleur. Pour cela il doit trouver le rythme, puisqu’il n’a plus débuté de match en championnat depuis le 16 octobre.

On peut discuter indéfiniment de sa forme. Le joueur peut penser qu’il est parfaitement en forme, les entraîneurs physiques peuvent être d’accord ou non et l’entraîneur peut également penser le contraire. Tout dépend de la réunion et de l’intensité présente dans cette réunionL’entraîneur allemand a rassuré hier en conférence de presse. À ce stade, je dirais qu’il peut certainement jouer pendant 90 minutes, mais cela dépend aussi du match.” Face aux décevants Toffees depuis le début de la saison avec l’une des pires défenses d’Angleterre (15 avec 28 buts encaissés), cela pourrait être une bonne chance pour Lukaku de récupérer du temps de jeu car en ce moment avec 5 petits buts en 16 matchs, un retour au Blues n’est pas si populaire. ..



Source link

Leave a Comment