Sportif | Football : la justice ordonne les élections de la Ligue Méditerranée


Un peu plus d’un an après le second mandat d’Eric Borghini (94,63 % des suffrages exprimés), les élections à la présidence de la Ligue méditerranéenne de football (LMF) seront-elles annulées ? C’est ce qu’avait demandé le candidat défait, l’avocat de Marseille, François Ponteaux, et l’affaire portée devant le tribunal d’Aix-en-Provence. L’ancien patron de la DNCG reproche notamment que les conditions posées par la CNIL concernant l’organisation d’élections en ligne n’aient pas été respectées et qu’un certain nombre d’éléments étaient en faveur de l’abolition. Le Tribunal Judiciaire a rendu son jugement jeudi et a déclaré les “requêtes introduites” par François Ponthieu “acceptées”. Comme le LMF commande”Organisation de nouvelles élections pour le Comité de Direction, entre le 15 février 2022 et le 15 mai 2022“.

Une décision que la LMF a du mal à digérer, comme le précise un communiqué que “la décision est sans fondement et ne peut donc être acceptée. C’est la raison pour laquelle la Ligue entend faire appel de cette décision, qui n’est pas couverte par l’exécution provisoire. L’administration et le comité se réunira très prochainement pour se prononcer sur cette question. Dans ce cadre, l’assemblée générale d’hiver de l’Association se tiendra samedi à distance.



Source link

Leave a Comment